Restaurants

Retour aux résultats de votre recherche

Affichage :

LE DIVIN CAPRICE

Restaurant

Cuisine : Française, Italienne


Spécialités 
Croquettes de homard et crevettes grises, Salade King crabe, Magret de canard aux coings caramélisés, Sole meunière «Salon 58», Dos de bar «Salon 58», Triptyque de crèmes brûlées

Jour(s) de fermeture 
lundi
dimanche soir
jours fériés

Infos

Avenue Houba de Strooper 96
1020 Laeken

02 479 33 40

02 476 94 17

Langues : Français, Néerlandais, Anglais, Italien
Equipements: Réservations souhaitées | Climatisation | Terrasse | Chiens acceptés | Accès personne à mobilité réduite
Modes de paiement: Bancontact
Budget: +/- 30 € | +/- 40 €

Si le restaurant devenait un caprice, autant qu’il soit divin ! C’est la réflexion qui a mené Eric, patron au fourneau, et Sylvia, hôte aux petits oignons, à nommer leur établissement Le Divin Caprice.

Et c’est la philosophie qui les anime toujours, à deux pas du Heysel, sur un coin de rue agrémenté d’une terrasse isolée, 14 ans plus tard. Leur baromètre, c’est la fidélité. Car leurs clients sont choyés et aiment prendre leur temps. L’atmosphère est feutrée et la convivialité une identité. Les familles aiment donc s’y rassembler, pour un repas ou un événement.

Mais pour que le Caprice soit vraiment Divin, il doit satisfaire le palais et l’estomac... sans trop alléger le portefeuille. Cet équilibre lui vaut la reconnaissance du guide Delta. Car l’art d’Eric consiste à ravir les papilles et combler les appétits voraces – quitte à emporter les mets que seuls les yeux ont dévorés – avec un rapport qualité/prix visant l’excellence. Sa cuisine est bourgeoise, française aux accents italiens.

En quête de fraîcheur et de nouveautés, sa carte s’inspire de l’ère du temps et des saisons... Le Fagotin d’Asperges, le Trapèze de Chèvre Moelleux ou la Fantaisie de Noix de Saint-Jacques rôties. Des « classiques » aussi, comme la Plantureuse Côte-à l’Os Indigène – 1,100 kg de pur bonheur... à deux, rassurez-vous ! –, la Demoiselle des Mers (baby homard) en Bellevue ou la Marmite du Pêcheur, croûtons et fromage râpé, bouillabaisse de lotte, sole, saumon, scampis et Saint-Jacques.

Le lunch, revu chaque semaine, se déguste à 15 euros (un choix entre 2 entrées et 2 plats, plus un dessert). Deux menus, Le Caprice Gourmand (24 ou 32,50 euros avec vin) et Le Prestige (34 ou 42,50 euros), régulièrement renouvelés, permettent de visiter une carte très équilibrée. Et les vins sont au diapason, entre 20 et 30 €, à l’image de ce maître-achat : un Corbières Château Pech-Latt. Bref, un coin divin pour un caprice raisonnable.

Partager ce restaurant